Les solutions proposées contre le trouble de l’éjaculation rapide

June 14, 2017

Encore tabou, beaucoup d’hommes souffrant de troubles sexuels n’osent pas en parler. Pourtant le sujet est très exposé et débattu sur le net. Causes, conséquences et solutions. L’éjaculation précoce est le trouble le plus commun. 1 homme sur 3 en souffrirait. Quelles en sont l’origine et quelle est sa solution definitive?

Les causes principales de l’éjaculation précoce

Assurer au lit est devenu l’impératif social. La peur de ne pas être à la hauteur sexuellement et de satisfaire pleinement sa partenaire est l’une des causes principales de l’éjaculation précoce. Cette appréhension entraine une forte montée du niveau d’adrénaline et l’accélération du déclenchement de l’éjaculation. Il est certain que l’émancipation des femmes n’aide pas. Elle entraine la perte de confiance en soi de l’homme qui doute sans arrêt de ses performances sexuelles.

On remarquera que le trouble de l’éjaculation précoce est plus fréquent chez les jeunes. Lorsqu’on est jeune, on a peu d’expérience sexuelle. Apprendre à repérer les différentes phases sexuelles et apprendre à maitriser son niveau d’excitation sexuelle, demande de la pratique et de l’expérience.

Un autre facteur assez influant, les jeunes ont tendance à avoir une fréquence de rapport sexuel assez faible, ce qui amplifierait davantage le trouble. L’énergie sexuelle s’accumule et se concentre dans le pénis, et à la moindre stimulation sexuelle, cette énergie se dégage à travers une éjaculation rapide et involontaire.

 

La masturbation chronique est elle aussi un facteur influent sur la durée des rapports sexuels. Les personnes qui ont tendance à se masturber régulièrement dans le but de dégager leur pulsion sexuelle, le font souvent de manière rapide, dans le but d’atteindre au plus vite l’orgasme. Le corps mémorise ce processus et le reproduit pendant les rapports sexuels, entrainant l’éjaculation rapide.

Les solutions proposées contre le trouble de l’éjaculation rapide



andrologue.jpg

Etant un problème assez commun, les solutions masquantes et éphémères affluent, spécialement sur le net. Lorsque l’on parle de solution, on se réfère à des pratiques qui mettront fin définitivement à l’éjaculation précoce. Les gels anesthésiants, les préservatifs retardant ou encore Priligy sont des artifices capables de retarder l’éjaculation ponctuellement, mais ne soignent pas la dysfonction en elle-même.

Pour mettre fin au reflexe éjaculatoire précoce, il faut apprendre à se défaire de ses mauvais habitudes sexuelles et rééduquer le corps à de nouveaux réflexes. C’est ce que proposent les exercices de rééducation sexuelle en travaillant la gestion du rythme respiratoire, la relaxation musculaire, le renforcement du muscle PC et l’apprentissage de la maitrise du niveau d’excitation sexuelle.