Les éjaculateurs précoces ont une forte libido

December 16, 2016

Etre éjaculateur précoce se caractérise par le manque de contrôle sur son niveau d’excitation sexuelle. L’homme se laisse surprendre par ses éjaculations, déclenchées par l’atteinte du point culminant du niveau d’excitation sexuelle. Tous les hommes qui ont une forte libido ne sont pas des éjaculateurs précoces, par contre la plupart des éjaculateurs précoces ont une forte libido.

 

La plupart des éjaculateurs précoces qui consultent expliquent que leur partenaire n’a pas le même niveau de désir sexuel, et que pour les satisfaire, ils éjaculent d’abord précocement lors d’un premier rapport sexuel, puis recommencent quelques minutes après. Les femmes trop sollicitées sexuellement se tannent rapidement de ce manège car elles n’ont jamais le temps d’avoir le goût.

 

Pour satisfaire leurs propres besoins sexuels, les hommes optent pour la masturbation. Mais la masturbation est aussi une cause commune à l’éjaculation précoce dans le cas où elle est pratiquée comme un moyen de se décharger sexuellement.

 

Comment se masturber correctement?

 

Lorsque l’homme se masturbe, dans le but de prendre du plaisir, il fait en sorte de faire durer ce plaisir en pratiquant des mouvements lents et en prenant son temps, afin de retarder le moment d’éjaculer.

 

Un homme qui se masturbe dans le but de se décharger, fait des mouvements bruts et rapides et son niveau d’excitation est très haut. Cette surexcitation provoque le déclenchement du reflexe éjaculatoire très tôt. L’organisme mémorise ce reflexe précoce et le reproduit lors du rapport sexuel.

 

La manière dont se masturbe l’homme est donc liée au développement du trouble sexuel de l’éjaculation précoce. D’ailleurs, la masturbation chronique est l’une des causes les plus communes à l’éjaculation précoce de type primaire, lorsque  la dysfonction apparait dès les premières expériences sexuelles et s’avère récurrente tout le long de la vie, avec une aggravation avec l’âge.

libido masculine.jpg

Apprendre à identifier l’approche du point de non-retour

 

Dans le traitement de rééducation sexuelle, on vous apprend comment prolonger le plaisir lors de la masturbation, afin d’avoir un meilleur contrôle de l’éjaculation. Cet exercice s’appelle le slow stroke et se pratique lors de la masturbation. Il consiste à identifier les symptômes qui annoncent l’approche du point de non-retour, et de faire redescendre le niveau d’excitation, en cessant tous mouvements de masturbation à ce moment précis.

 

Lorsque votre libido est élevé mais que votre partenaire ne ressent pas la même envie, ne la sollicitez pas sans arrêt, cela pourrait rapidement la tanner. Apprenez à vous masturber correctement, dans le but de prendre et prolonger votre plaisir sexuel et non pas pour vous décharger de votre énergie sexuelle.